أخبار عاجلة
الرئيسية / اخبار جهوية / BENI MELLAL / Le contrôle des irrégularités en matière d’urbanisme est au centre des débats.

BENI MELLAL / Le contrôle des irrégularités en matière d’urbanisme est au centre des débats.

Une rencontre de communication a été récemment organisée au siège de l’Agence urbaine de Beni Mellal. L’objectif a été de débattre de la loi 66.12 en matière d’urbanisme et de construction.
Amina Bourkia, Directrice de l’AU de Beni Mellal a d’abord présenté un exposé portant sur un grand nombre d’axes à savoir, les dysfonctionnements constatés au niveau du contrôle des irrégularités en matière de construction de par le passé, la prolifération du phénomène des constructions anarchiques, la complexité des mesures de sanction…Par la suite, Madame la Directrice a mis l’accent sur les nouveautés de la loi 66.12, ses objectifs, le durcissement des sanctions prévues, les nouveaux responsables du contrôle des irrégularités précitées…En somme, Madame la Directrice a présenté les grands axes de cette loi qui ambitionne de mettre fin à l’anarchie des constructions.
Pour sa part, M RedaGuenoun, Directeur à la Direction de l’Architecture au Ministère de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, a mis en exergue les rencontres de communication avec les professionnels et qui ont été organisées par le Ministère de tutelle et d’ajouter que « la loi 66.12 a introduit des nouveautés en matière de construction et d’urbanisme. Ainsi, l’arsenal juridique en matière de construction vient d’être renforcé dans le dessein de contrecarrer toute irrégularité en matière de construction. Et afin que les opérateurs concernés ne se renvoient plus la balle entre eux en cas d’effondrement ou de catastrophe, les responsabilités sont désormais claires. Au niveau des amendes en cas d’infraction, la loi 66.12 est claire dans la mesure où il y aura des peines d’emprisonnement et des amendes… »
Lors des débats, les différentes interventions ont porté, entre autres, sur la complexité du contrôle des constructions surtout en milieu rural, sur le caractère flou des peines d’emprisonnement, la délivrance du permis d’habiter…
Même si certains intervenants en matière de construction déclarent que La loi 66.12, en matière de construction et d’urbanisme, souffre de quelques failles, qu’il faut y introduire des amendements…, il ne faut pas nier qu’elle referme d’autres points positifs dans la mesure où l’arsenal des sanctions et des peines d’emprisonnement se durcit de plus en plus dans le dessein d’éradiquer ce genre de construction qui menace de mort la vie d’un grand nombre de citoyens, le drame de Bourgogne à Casablanca en est un exemple. Cependant, il faudra d’abord procéder à la simplification des mesures de construction surtout pour les familles pauvres.Le cahier du chantier, les amendes, le signalement des infractions… autant de nouveautés qui pourraient, souhaitons-le, changer les mentalités de ceux qui encouragent les constructions insalubres. Espérons que cette loi viendra à bout de ce calvaire qui ne cesse d’empirer surtout en milieu rural.
A Beni Mellal, des efforts louables ont été déployés au niveau de la lutte contre l’anarchie des constructions. Cependant, il faut toujours conjuguer plus d’efforts pour réaliser les résultats escomptés.Et nous sommes sûrs que la loi 66.12, en matière de construction, viendra à bout de ce fléau social qui a été à l’origine de la mort tragique d’un grand nombre de familles.
Notons que les acteurs concernés, lors de cette rencontre de communication, ont été invités à élaborer ultérieurement des recommandations.
SAID FRIX
BENI MELLAL

عن MOSTAPHA KHAZZAN

شاهد أيضاً

b0ca7bbf-fcc9-42f2-b0ac-9de16c97ee17 (1)

تنظيم الإقصائيات الجهوية الخاصة بالنسخة الخامسة من مسابقة تحدي القراءة العربي يومي الأربعاء والخميس 07 و 08 أكتوبر 2020

ت أعطى مدير الأكاديمية الجهوية للتربية والتكوين لجهة بني ملال-خنيفرة السيد مصطفى السليفاني، مرفوقا برئيس ...

أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *